Karsouny Peintre du Subtil à la Lame incisive

 

 

Michel Karsouny-portrait- 2016-Emile Issa-_MG_0176
Michel Karsouny 2016 – Photo  www.emileissa.com

 

Rares sont les Hommes qui me font penser aux Cèdres, arbres du Liban. Ils poussent malgré toutes les tempêtes et visent toujours le sommet. (English version available below). Ceux qui portent dans leur âme en guise de fruits, une multitude de talents pour mieux nourrir l’immensité de leur jardin intérieur et en leur corps des racines suffisamment solides qui permettent à leurs cîmes de côtoyer les étoiles.

Michel Karsouny est de ceux-là.

« Nocturnes entre la Plume et le Sabre »

Peintre au souffle nouveau et à la touche de guerrier, il est aussi graphiste, chanteur/compositeur de VO ; Communiquant et sportif accompli.

C’est donc un personnage haut-en-couleur, explorateur du continent Humain et de toutes ses contrées, que je reçois chez moi au Studio, sous les voûtes en pierres d’une maison traditionnelle libanaise rénovée plusieurs fois centenaire.

Etabli aujourd’hui à New-York, Michel compte à son actif 11 expos collectives ; la dernière étant celle dont il vient juste de rafler le premier prix. Succès qui lui vaut d’être immédiatement choisi alors par les organisateurs des fameux TED X Talks pour revenir sur son art ainsi que ses débuts ; en direct devant plus de 900 collectionneurs, académiciens et étudiants à Cuny, Tribeca, NYC.

Le parcours de Michel est d’une richesse et d’une rigueur atypique pour ceux qui évoluent dans le domaine des Arts Plastiques. Après une scolarité au Liban au Collège Jésuite Notre-Dame de Jamhour, Michel rêve déjà d’un monde fait de toiles, de couleurs et d’émotions nouvelles.

Mais la réalité du marché Libanais et les carcans d’une société encore largement traditionnelle le poussent à terminer d’abord son diplôme de graphiste à l’Université Américaine de Beyrouth (AUB) avant de mettre son talent au service du domaine publicitaire.

 

Requiem – la folie des grandes personnnes (madness of grownups)
« Requiem- La Folie des Grandes Personnes » Michel Karsouny

 

Il fonde ainsi sa compagnie, « The Konstrukt » maison de design & illustration, et travaille en collaboration avec des entreprises telles que L’Oréal, McDonalds, JouéClub, et Nike. Mais le rythme effréné du monde de la pub le pousse à revenir à son premier amour ; la peinture. Alors, en 2012, Michel s’inscrit à un atelier Américain de dessin et suit pendant deux ans et demi un programme qui le conduit à travers divers studios aux  États-Unis.

C’est ainsi qu’en 2014 Michel se retrouve à San Diego aux US étudiant sous la supervision du Maître de la peinture Ron Lemen, élève de Sébastian Capella, le portraitiste Espagnol virtuose.

Mais comme vivre de son Art au Liban n’est pas une chose facile, lors de ses retours ponctuels au pays avec lequel il garde des liens chaleureux,Michel  développe en parallèle à son portfolio artistique, une activité de compositeur/chanteur de VO publicitaire en anglais, français et arabe célèbre dans la région MO-AN. Sa liste de clients inclut par exemple : Pepsi, McDonalds, Samsung, Oral-B, la Banque Audi, Alfa, Head & Shoulders, Kit-Kat, et Trident.

Oui, c’est bien lui dont vous avez sans doute entendu la voix au Cinéma, à la télé et à la radio. Au fil des ans, Michel a donc réussi à développer son parcours artistique sans toutefois couper court à son activité dans le domaine de la pub.

En 2010, suite à une vente aux enchères à Sotheby’s Huruf au Qatar, il est élu comme étant l’un des « 30 Créatifs ayant moins de 30 ans » par Communicate Levant. En Mars 2014, Michel tient sa deuxième expo « Emporia » au ArtLab à Beyrouth, suite à laquelle il est invité à ré-imaginer le logo du Marathon de Beyrouth.

2 Requiem – Requiem for Paris and Beirut
« Requiem pour Paris et Beyrouth » Michel Karsouny

 

Michel Karsouny-portrait- 2016-Emile Issa-
« Michel Karsouny » Photo www.emileissa.com

 

 

La séance commence; la prise de vue est ponctuée de notes de musique Jazz de Nina Simone, du Blues-Rock des Black Keys et des riffs électriques des Wanton Bishops. Michel entre alors dans la lumière,accompagné de sa part d’ombre, ce qui est l’occasion d’un échange exclusif, retranscrit ici.

Votre dernière expo en solo à New York au « Con Artist Collective », Lower East Side Manhattan en décembre 2015 revient sur la « Renaissance » deuxième chapitre de la perte et du deuil..

Entre 2014 et 2015 j’ai personnellement été touché par plusieurs expériences personnelles assez marquantes qui m’ont amené à m’exprimer à travers un autre langage dans ma peinture.

 

 

Des phases telles le requiem, la renaissance, la métamorphose et éventuellement l’Eveil semblent rythmer cette recherche ?

En effet, je suis très sensible aux Cycles de la Nature, ma dernière expo traitait surtout de l’importance de ces phases, car à travers le deuil, ce qui m’intéresse  surtout c’est d’essayer de toujours trouver de nouvelles façons d’aimer.

nude2_o
« Nu »  Michel Karsouny

Est-ce que l’actualité vous influence aussi dans cette quête ?

Bien sûr, la crise d’identité suscitée par les flots refugiés qui cherchent une terre d’accueil car chassés de chez eux, l’errance, les stéréotypes et racismes en tout genres sont autant de thèmes qui me touchent. Je suis par ailleurs contre tout dogmatisme ou idéologie qui retirent l’Homme de son Universalité.

A travers vos dernières oeuvres transparait une certaine dualité, quelques fois en équilibre, quelques fois en opposition. Que ce soit à travers les différentes palettes de couleurs, la franchise du trait ou même l’ambivalence des personnages..

 Mon inspiration c’est un monde uni dans sa diversité, la beauté est dans ces contrastes qui sont autant de sources de richesses. Si seulement nous essayons de garder l’amour dans nos coeurs et un esprit toujours ouvert.

Analyse de « In Bloom » tirée de la série « An Ode to the Stars »:

Michel-Karsouny---In-bloom_670
« In Bloom » Michel Karsouny

Dans un univers de nuit, opaque et aquatique semblent flotter d’abord, puis dialoguer ensuite deux êtres unis par la direction de leurs regards vers le bas ; contraste saisissant avec le mouvement ascensionnel  qui les animent.

Un jaune tournesol émane tel une aube inachevée de la silhouette humaine, musclée, mais pliée. Prise en plein effort ? En plein saut ou statufiée ?

L’Espace, matrice nourricière dont cette toile fait l’éloge semble nourrir un envol prochain.

Des brisures blanches, tel des fragments de plâtre éclaté s’effeuillent de la silhouette humaine, gymnaste ou guerrier grec antique sur le point maintenant d’être enfin libéré du carcan dans lequel il avait été emmuré.

Le chien, connu pour être le meilleur ami de l’Homme l’accompagne dans cette quête, à moins qu’il ne soit son déclencheur. Par sa proximité passée et son éloignement prévisible, la figure du chien reste active et présente dans le geste du soulèvement de la patte.

Cette volonté de garder le contact cache-t-elle aussi une invitation au voyage du peintre ? Ce ne serait alors qu’un au-revoir. Et la matrice utérine, un symbole hermétique miroir possible de l’au-delà.

Ce qui est en haut est en bas et ce qui est en bas est en haut. Alchimie des êtres dans une symphonie de couleurs.

 

Pour suivre Michel Karsouny www.karsouny.com

 

 

                                               Kamsyn,  Février 2016.

 

EN

“Nocturnes between the Feather and the Sword”

Encounter with Michel Karsouny, painter of the subtle as swift as a blade:

Michel Karsouny-portrait- 2016-Emile Issa-_MG_0176
Michel Karsouny photo www.emileissa.com

 

Few are those men who remind me of the Cedars, Lebanon’s ever-growing trees that keep reaching for the sky in spite of all the storms. Few are those who bear in their souls a multitude of talents to better nurture their vast inner gardens. And who, in their bodies, nurture deeply entrenched roots that allow them to reach for the stars.

Michel Karsouny is one of them.

Not only is he a painter who’s Muse seems to appreciate his warrior’s touch, but he is also a graphic artist, singer,  voice over talent, communication specialist and an accomplished sportsman. It is an explorer of the human continent that I welcome into my studio, under the stone arches of a renovated  traditional Lebanese house.

Currently residing in New York, Michel has so far taken part in 11 group exhibitions, the latest  of which he has just won the first prize. This success immediately earned him getting selected by the famous TED X Talks organizers to reflect on his art and debut, live before more than 900 collectors, academics and students at CUNY in Tribeca, NYC.

Indeed, Michel’s career is unusually rich for those who embrace Plastic Arts. As he studied at the Jesuit school of Notre-Dame de Jamhour in Lebanon, he already was dreaming of a new world of paintings, colors and emotions.

However, the state of the Lebanese market and the still largely traditional society compelled him to pause his painting activity at least to first graduate from the American University of Beirut (AUB) with a BFA in Graphic Design before putting his talent into working in advertising.

Requiem – la folie des grandes personnnes (madness of grownups)
Requiem- Madness of Grownups- Karsouny

 

 

He then founded “The Konstrukt”, his own design and illustration company, and ever since has  collaborated with companies like L’Oréal, McDonald’s, JouéClub and Nike.Yet, advertising world’s hectic pace led him back to his first love: painting. This is why Michel enrolled in 2012 an American painting atelier and pursued a two-and-a-half-year program that saw him enter various studios throughout the United States.

In 2014, Michel found himself in San Diego in the United States, studying under the supervision of Ron Lemen, the Painting Master who was a pupil of the Spanish portrait virtuoso Sébastian Capella. However, living off his Art in Lebanon was no easy task. Therefore, in parallel with his fine arts portfolio, Michel worked as a composer and multilingual voice-over artist in famous advertisements in the MENA region. His client list includes, for instance,  Pepsi, McDonald’s, Samsung, Oral-B, Bank Audi, Alfa, Head & Shoulders, Kit-Kat and Trident. Yes! It is indeed his voice you might have heard in the movies, on TV and on the radio.Over the years, Michel has managed to develop his artistic career while  pursuing his work in advertising.

In 2010, following an auction at Sotheby’s Huruf in Qatar, Michel was voted one of Communicate Levant’s “30 most creative under 30”. In March 2014, Karsouny held his second exhibition “Emporia” at ArtLab in Beirut, after which he was invited to re-imagine the Beirut Marathon logo.

2 Requiem – Requiem for Paris and Beirut
« Requiem for Paris & Beyrouth » Karsouny

 

 

Michel Karsouny-portrait- 2016-Emile Issa-
Michel Karsouny by Emile Issa

 

The photoshoot begins, uplifted by Nina Simone’s jazz notes, the Black Keys’ blues-rock and the Wanton Bishops’ electric riffs. Michel steps into the light, followed by his share of shade, which opens an opportunity for his exclusive interview below.

Your latest solo exhibition in New York at “Con Artist Collective”, Lower East Side Manhattan in December 2015 reflects on  “Renaissance”, the second chapter of loss and mourning.

Between 2014 and 2015, I was affected by several significant personal experiences that  led me to express myself via another visual language.

 

 

Have phases such as requiem, renaissance, metamorphosis and eventually the awakening given a certain rhythm to your quest ?

Indeed, I am very sensitive to Nature’s cycles and my latest exhibition focused on the importance of these phases. Through mourning, my dream to always find new ways of to love.

Are you influenced in your work by the various crisis of the world today ?

Of course, the identity crisis triggered by the influx of refugees seeking a safe haven after they had been kicked-out  from their homes, the wandering, stereotypes and all forms of racism; these are all themes that affect me deeply. I am also against any form of dogmatism or ideology that takes away humans from each other and from their universality.

nude2_o
-Nude- Karsouny

 

A certain duality is reflected in your latest works, sometimes in harmony, other times in opposition, whether through the various color palettes, the sharpness of the lines or even the ambivalence of characters.

I draw my inspiration from a world united in its diversity, where beauty lies in its contrasts, which is source of richness for humanity. If only we would try to keep our hearts full of love and our minds always open.

 Subjective analysis of “In Bloom” from “An Ode to the Stars”:

Michel-Karsouny---In-bloom_670
In Bloom – An Ode to the Stars- Karsouny

 

 » In a dark world, the opaque and the aquatic seem to float first and then communicate  united by the downward direction of their gaze, creating a striking contrast with the motion that seems to drive them upward. A yellow sunflower springs as an unfinished dawn, the human silhouette is muscular yet folded.Will it reclaim the power that was lost ?  Is it in full effort? In midair, or does it stand still like a timeless statue?

Space, the nourishing matrix this painting praises, seems to be nurturing an eminent breakout. White splinters like broken plaster shards are stripped off the human figure, be it of a gymnast or an ancient Greek warrior finally about to be freed from the shackles with which he was confined.

The dog, known for being man’s best friend, accompanies the silhouette in this quest, could it be the long awaited trigger ? The dog’s figure, seems to wither away,  still it remains active which can be seen in the gesture of lifting it’s paw. Does this desire to stay in touch conceal an invitation to a new world of discovery ?

Unless it’s only just a goodbye.

The warping uterine space matrix seems to promise eternity, in an Alchemy of Colors.

As Above, so Below. »

To follow Michel Karsouny :  www.karsouny.com

 

 Translation to English: Sandy Hallak Translation Services

Kamsyn , February 2016.