Hala Moubarak prépare la « Beirut Design Fair » Sept 2017

22

Architecte d’intérieur, designer, artiste, journaliste et professeur à l’Université Saint-Esprit de Kaslik, Hala Moubarak a fait de sa passion un jardin d’idées. Beirut Design Fair qui se tiendra, dans sa première édition, du 20 au 24 septembre 2017 en constitue aujourd’hui un parfait exemple.

Hala s’y est consacrée depuis plusieurs années car tombée très tôt amoureuse du Design.  « Avec les tendances actuelles mondiales, le mot design est en train de perdre de sa valeur. Faisant référence au terme dessein, le design doit servir à quelque chose et doit relever d’une manière de penser », précise Hala. D’après elle, le design n’est pas nécessairement un bel objet ; il suffit qu’il apporte une « solution à ». La forme suit donc la fonction.

Hala Moubarak
Hala Moubarak

Alors que le marché du travail devient de plus en plus saturé d’architectes et d’architectes d’intérieur qui se concentrent pour la plus part sur la conception d’un espace uniquement; instaurer une logique de pensée « Design » s’avère essentiel. « Beyrouth offre, cette possibilité. Plateforme encore vierge, à l’infrastructure encore à développer, la capitale Libanaise renferme un tissu urbain exceptionnel qui fait que tout visiteur ne peut que tomber amoureux de la ville », affirme Hala Moubarak.

Cette dernière considère que Beyrouth est une place centrale où souffle une énergie incomparable, au carrefour de l’Orient et de l’Occident. Occupant une position unique dans le monde de par son ouverture à l’international et sa culture cosmopolite.

A la manière de Pygmalion, la jeune créatrice conçoit donc rapidement ses idées et s’emploie à les fixer et à leur insufller la vie. C’est l’impression du moment qui compte pour elle, puisqu’elle tend à infuser un objet donné, avec un maximum de spontanéité pour n’en retenir que l’instant privilégié.

BDF_Image-Accueil

Beirut Design Fair 

En 2012, Hala Moubarak commence à écrire pour Déco Magazine et monte une rubrique qui s’intitule « Design news ». « Dans ce cadre, je rencontrais souvent des designers et allais à la recherche de talents, tout en refléchissant sur ce qu’est réellement le design et sur ses implications possibles », confie la jeune femme à Kamsyn. Ses étudiants ? Hala Moubarak les pousse à aller de l’avant, toujours plus loin. Ses principaux alliés ? Le « Non » et le « Pourquoi? ». Car « quand on a la réponse au Pourquoi ? C’est que le projet est réussi et qu’il prend alors tout son sens. Sans finalité, ce dernier ne peut pas fonctionner », indique Hala Moubarak.

« J’ai toujours voulu créer un lieu de rencontre où se réuniraient dans une même plateforme des artisans, des designers et des penseurs de différents horizons », continue-t-elle. C’est ainsi que lorsque Guillaume Taslé D’Héliand a proposé l’idée de Beirut Design Fair à la jeune artiste, celle-ci s’y est lancée de tout coeur, déployant son expérience, sa créativité et son carnet d’addresses étoffé.

Le but principal de Beirut Design Fair ? « Donner plus de visibilité aux designers émergents et initier des projets avec des industriels et acteurs du monde du design. Aussi, positionner Beyrouth comme l’épicentre du design au Moyen-Orient, en faisant rayonner le design moderne et contemporain. Beirut Design Fair, qui se tiendra du 20 au 24 septembre 2017 au BIEL proposera des conférences, tables-rondes, ateliers, video corner, espaces de lecture.. »

2

C’est via « Spot on » un espace dédié que Hala Moubarak et Guillaume Taslé D’Héliand mettront la lumière sur les créations de jeunes designers indépendants. Plus encore, un jury d’experts se chargera de choisir la création la plus réussie dans le cadre du Design Award qui sera lancé pendant ce temps.

Ainsi, Beirut Design Fair a pour objectif de rassembler les meilleures signatures – designers, marques, distributeurs afin de les mettre en relation avec les commanditaires et investisseurs d’une ville féconde, en construction permanente, où de multiples projets novateurs voient actuellement le jour : hôtels, restaurants, résidences haut de gamme, bureaux ».

Les courants créatifs régionaux seront ainsi encouragés de converger vers ce pôle énergique et nouveau, où se combinent la dynamique internationale et la fertilité des ateliers d’artisans. Porte de l’Orient, Beyrouth sera le lieu ardent de découvertes,  rencontres et opportunités d’affaires annuelles pour les amateurs de design et pour tous les professionnels opérant en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen Orient, dans les Pays du Golfe et en Asie.

Natasha Metni pour Kamsyn

Pour en savoir plus voir le Programme

22

kamsyn-2