Marilyne Jallad: Le parcours ravageur  d’une femme aux multiples facettes

Derrière son dynamisme se cache un besoin de sérénité, du piédestal où son esprit passionné est juché guette une certaine mélancolie, à travers ses mots pleins d’assurance glisse une soif de l’amour et un altruisme illimité.

Journaliste, interprète, conseillère en communication, auteur de romans et de chansons, comédienne… Marilyne Jallad multiplie ses casquettes. Née le 22 septembre au Liban, Marilyne grandit en France qu’elle décide de quitter à l’âge de 18 ans, pour un retour aux origines. Amoureuse et militante, elle se met à la découverte d’un pays qui est le sien, mais qu’elle n’a jamais véritablement connu auparavant.

IMG_3152
Marilyne Jallad

Ainsi, nait son premier roman «L’instant ravageur», publié en 2007 aux éditions Dar An Nahar, distribué dans les librairies libanaises et vendu en ligne. Celui-ci rend parallèles deux histoires : la petite et la grande, celle de l’amour qui a unit deux personnages et celle d’un pays, du Liban, celui de 1975 jusqu’en 2005. Un hommage au mouvement estudiantin et aux militants de l’époque de la guerre, à ceux de l’avant et de l’après 14 Mars qui ont lutté contre la tutelle syrienne.

1

A la veille de la publication de son roman, Marilyne sort, en 2006, un album de chansons françaises dont elle est la productrice, l’auteur et l’interprète. Il s’agit de «L’absent », dans lequel l’artiste se meut dans une quête de la vie à travers les mots. Cette tentative se concrétise davantage avec le concert que Marilyne donne le 26 juin 2009 au Sentier des Halles de Paris, produit par Corida SA en collaboration avec l’Office du Tourisme du Liban à Paris. Ecrire devient, pour Marilyne, une vocation. Même dans ses moments les plus difficiles, les moins inspirés, elle refuse d’abandonner, de renoncer à sa passion, pacifiant dans ce sens ses inquiétudes.

AFF MARYLINE

Publier devient alors une consécration, une concrétisation de tout ce labeur engendré par la plume de Marilyne, une liberté rien qu’à elle, un moment privilégié où elle est en relation intime avec son être. En 2011, le destin place sur le chemin de Marilyne, M. Mohamed Choucair, alors président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban. Ce dernier lui demande de lancer un journal en langue française, dans le but d’y publier des articles relatifs aux travaux de la Chambre de commerce. D’un petit format de 4 pages (A3), la revue (Econews) co-initiée par Marilyne compte, un an plus tard, 20 pages avec 9000 exemplaires distribués à des ambassadeurs, députés, ministres, entrepreneurs, etc.

11

Également disponible en ligne sur le site web de la Chambre, la revue est envoyée par courrier à plus de 25 000 personnes. Econews est ainsi devenue rapidement une excellente plateforme pour la Chambre, mettant en relief ses multiples activités, à savoir: les conférences, les visites de délégations économiques internationales, les accords de coopération, etc. Interviews d’ambassadeurs, d’hommes politiques, d’économistes et de personnalités sociales sur des sujets d’actualité économique, font également partie des sujets traités en plus de ceux qui concernent les start-ups et les technologies numériques.

Photo Comité EN MARCHE 2O17 CAMPAGNE EM
Marilyne Jallad en 2017, Co-fondatrice du 1er Comité de ‘En Marche!’ au Liban , en soutien à la campagne du Président Français Emmanuel Macron.   Crédits photos Greg DEMARQUE

Ecrire, pour Marilyne, est devenu un processus naturel. Travaillant également dans la communication, la jeune femme passe facilement d’un chapitre de sa vie à l’autre, saisit toutes les opportunités qui s’offrent à elle, rentre souvent dans sa peau d’écrivain pour voir ce qui pourrait en sortir. Marilyne alimente sa réflexion, sa pensée, en observant tout ce qui se passe autour d’elle et en elle. Angoisses, injustices, heurts, fêlures, déceptions, amours, idéalisme, intégrité, passion, liberté, … tant de problématiques qu’elle fait converger dans ses écrits.

AFFICHE LA FACTURE

Pour Marilyne, rien n’est acquis, chaque jour cache une petite découverte. C’est dans cette mesure qu’amoureuse de théâtre, l’auteur et interprète se lance sur scène, activité qui la passionne depuis son plus jeune âge. Interprétant le rôle d’une femme de chambre dans la prochaine pièce de théâtre de la Compagnie Free-Vol, Marilyne incarne tout ce qu’elle n’est pas avec beaucoup d’humour. Le titre de la pièce ? «La Facture». Celle-ci se jouera au théâtre Tournesol du 14 au 26 juin à 20h00 précises. Le synopsis ? « Noëlle est une femme dans le vent. Tout lui réussit. On l’aime. Même ceux qui ne lui veulent pas de bien n’arrivent pas à lui faire de mal. Prenant conscience de tout ce bonheur, elle s’effraie de devoir un jour en payer la facture ». Les billets ? A se procurer auprès des 11 associations à qui l’entièreté des bénéfices sera versée :

AFFICHE AU PROFIT DE...ASSOC

Par Natasha Metni Torbey

KAMSYN LOGO New