SE Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères au Liban

on

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est rendu au Liban les 23 et 24 juillet 2020. Cette visite a été l’occasion d’exprimer un double message : un message d’exigence vis-à-vis des autorités libanaises ; un message de solidarité auprès des Libanais.

M. Jean-Yves Le Drian, accompagné par l’Ambassadeur de France à Beyrouth M. Bruno Foucher, a été reçu par M. Michel Aoun, Président de la République, M. Hassan Diab, Président du Conseil des ministres et M. Nabih Berry, Président du Parlement. M. Jean-Yves Le Drian a aussi rencontré son homologue, M. Nassif Hitti. M. Jean-Yves Le Drian a été accueilli à Bkerki par le Patriarche Maronite, Sa Béatitude Mar Béchara Boutros Raï.

À l’occasion de ces entretiens, le ministre a insisté sur l’urgence d’une mise en œuvre concrète des réformes économiques, sociales et politiques attendues par les Libanais depuis plusieurs mois. Face à la crise, les engagements pris par les autorités libanaises doivent se traduire en actes concrets.

C’est la condition de la mobilisation de la France et de la communauté internationale. C’est aussi une condition pour répondre aux aspirations légitimes des Libanais, et rétablir la confiance des partenaires du Liban. 

Le ministre s’est entretenu avec des personnalités de la société civile libanaise. Il a visité deux structures de santé soutenues par la France, l’hôpital de l’Université Rafik Hariri qui fait front face au Covid-19, et le centre social d’Amel NGO partenaire de l’AFD France pour le soutien des populations vulnérables et la réduction des tensions entre les communautés; ainsi que l’école du Carmel St-Joseph, Mechref, emblématique du soutien de la France à l’éducation francophone au Liban.

M. Jean-Yves Le Drian a notamment marqué le soutien de la France au peuple libanais pour permettre au pays de répondre à l’ensemble des défis auxquels il est confronté. Ce soutien s’est notamment traduit, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, par la livraison d’équipements médicaux. Il se matérialise également par une action humanitaire à destination des populations les plus vulnérables, ainsi que par un appui aux écoles françaises et francophones, en soutien à la jeunesse qui incarne l’avenir du pays. Sur ce dernier point, le ministre a annoncé un important renforcement du soutien de la France à l’enseignement français et francophone au Liban, dans le cadre du plan d’urgence pour l’enseignement français à l’étranger et de la mobilisation pour le réseau éducatif des communautés chrétiennes de la région: ” Tous les instruments ont été sollicités, pour toutes les familles, dans tous les établissements. Au total près de 15 millions d’euros sont désormais mis à disposition du secteur éducatif Libanais. Soit un dixième des moyens financiers que nous avons mis en oeuvre dans le monde entier. Et cela, parce que c’est le Liban !”

Le ministre a aussi renouvelé l’attachement de la France à préserver la dissociation du Liban vis-à-vis des crises régionales, condition indispensable à la stabilité du pays comme de la région. La France a réitéré son soutien à l’action de la FINUL et son appel au plein respect des décisions du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier les résolutions 1559 et 1701.

Sources et Photos: Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, Pôle porte-parolat. Twitter @JY_LeDrian et @AmbaFranceLiban / Bilal Hussein AP