Meeting HE Jorge Kadri Ambassador of Brazil in Lebanon

christ-the-redeemer

Brazil is a country that has always fascinated Lebanon and the Lebanese. Almost every Lebanese family will tell you it has a close relative who settled there. This country’s reputation is of an Eldorado, rich with stories of Success, Sunshine and Adventure. (French version below)

Take for example the world-famous Carnival of Rio with it’s Samba dance schools. Or Football, the national sport “par excellence” that moves the entire planet including every Lebanese fan of the World Cup. Women volleyball players in string rival with tanned apollos parading on the beaches of fine white sand in Copacabana, Ipanema and Prainha.

Cesaria Evora, The Girl of Ipanema, Henri Salvador and many others have celebrated Brazilian music in a variety of languages and styles: Bossa Nova keeps meeting Brazilian Jazz and classical music on the graffiti colored streets of Sao Paolo.

But apart from it’s Postcard image, Brazil is also a huge country with all the socio-economic contrasts that this generates.

On the one side Skyscrapers, then modern urban Architecture following the legacy of the world-famous architect Oscar Niemeyer.

On the other, harsh yet beautiful favelas revealing the depth of the condition of those marginalized by the system which has been attempting to find different solutions until today.

Brazil is also a rainbow of intense emotions that sweep you off your feet; right away. Where party, love of life and optimism still bloom. A “Caipirinha” drink with brown sugar, lime and Cachaça liquor is sure to make you want to kick-off those dancing shoes. But also sometimes, « Saudade » a nostalgic and melancholic feeling typical of Brazilians and Portuguese would stir-up your soul back into place.

The Amazon Rain Forest is our planet’s main supply of fresh Oxygen. Literally the lungs of our world.

travels-best-beaches_ss_003

Brazil and Lebanon are similar in a multitude of aspects, of which the mix of  blessings sent by Providence and then the constant challenges that follow. Brazilians and Lebanese, both are Alchemists who transform challenges they face into magical moments of incomparable beauty.

Capoeira could be an example of such a transmutation. Violent in it’s original form, it was a fighting style popular amongst the slaves who’s hands were chained at the arrival of the galleys. Today, Capoeira has transcended into a fluid dance with beautiful acrobatic moves accompanied by a fresh and upbeat rhythm.

 

capoeira-MN
Capoeira

Brazil is the friendly country, where the first Lebanese found refuge then settled to escape repeated persecution and famine. Brazil is today the Land of the future and progress; ideal for all those who hope to bring hope and prosperity through their work.

So, filled with curiosity for this beautiful land, we went to meet His Excellency Jorge Geraldo Kadri, Ambassador of Brazil on the anniversary of his first year in office in Lebanon.

Deeply in love with his Lebanese roots (Zahle) ,  H.E Kadri is very close to the Lebanese people who happily welcome him as one of them. Dynamic with a natural elegance , H.E Kadri  is always open to new projects. He warmly receives us at the Brazilian Embassy in Lebanon for the exclusive Interview below.

HE Jorge Geraldo Kadri-Brasilian Ambassador in Lebanon- Portrait-Emile Issa- Feb 2016-2 C 2
HE Jorge Kadri Ambassador of Brazil in Lebanon Photo www.emileissa.com


Why is Lebanon an important country for Brazil?

Representing Brazil in your country is a great honour and privilege for me, because we have very special relations based on a solid friendship and blood ties, represented by about 6 to 8 million Brazilian citizens of Lebanese origin. Therefore, the national identity and the development of my country have relied heavily on the contribution of Lebanese emigrants in Brazil. Thanks to their competence, their work and their culture, they helped to build a harmonious socio-economic reality, tolerant, dynamic, integrated and above all peaceful.

What are the common traits shared by our two countries?

We can’t forget that the Lebanese presence in Brazil began in the late nineteenth century, long before the independence of your country. Throughout the twentieth century, Brazil received with open arms, hundreds of thousands of Lebanese who settled with their families. They also found unique opportunities in Brazil in various fields: professional, commercial, industrial, financial, political and social.

So, the construction of the Brazilian national identity was based largely on that of the Lebanese, with a strong human & welcoming warmth. As the Lebanese, Brazilians like to celebrate beauty, joy and life. Which is also known as “Alegria”.

What are the key projects on which Brazil stands alongside Lebanon today?

Taking into account the importance Lebanon means to Brazil, we have projects in various fields: political, consular, commercial, cultural & educational among others.

For example: the creation of the Lebanese-Brazilian Business Council, which brings together businessmen and businesswomen of the two countries to enhance bilateral relations and promote trade and mutual investment. As part of an agreement with the Mercosur countries, we are in the first step of a process which aims to conclude a free trade agreement between Lebanon on one side, and Argentina, Brazil, Paraguay, Uruguay and Venezuela on the other.

For the first time, a Brazilian construction company Andrade Gutierrez won an international call for tenders for the execution of the Janna Dam. It is supposed to be the second biggest dam of Lebanon and will produce up to 140 MW of electricity. It will also supply the country with 95 million cubic meters of water.

In the political field, during the visit of the Lebanese Minister of Foreign Affairs and Emigrants, Mr. Gebran Bassil to Brazil in July 2014, three international bilateral agreements were signed: a memorandum of understanding for the establishment of political consultations; an agreement that will facilitate the supply of tourist and business visas valid for 3 years (which of 3 months until then); and an agreement on visa exemption for holders of official passports.

Our Foreign Minister Mr. Mauro Vieira, also came to Lebanon on an official visit last September, where he met with Prime Minister Tammam Salam, Minister Gebran Bassil and the President of Parliament Nabih Berri, to enhance Brazil’s support for the stability and development of Lebanon, strengthening the position of our country as Lebanon’s main partner in Latin America.

Moreover, the Brazil-Lebanon Cultural Centre in Beirut, which is the main place of cooperation services and cultural activities of our Embassy in 2015 counted more than 530 recordings for Portuguese courses, dance workshops, Culinary activities and capoeira. I invite your readers to visit us at the Cultural Center in Achrafieh (Mar Mitr Street), for our weekly activities.

Finally, I would also like to highlight the role played by the United Nations Interim Force in Lebanon, UNIFIL. Brazil is proud to have been in 2011 the Commander of the UNIFIL Maritime force,  playing an important role for the stability of the country. Facing numerous threats to peace and regional security, our commitment to UNIFIL has never been stronger.

In a few days our Defence Minister Mr. Aldo Rebelo will come to Beirut for an official visit on the occasion of the Hand-over ceremony of the Admiral ship of command of UNIFIL.

There is a community of descendants of Lebanese origins that is very important in Brazil. They are almost as twice as the Lebanese living in Lebanon. Recently a bill was passed by the Lebanese Parliament following the awareness campaign lead by the Maronite Foundation in the World and local partners to facilitate the recovery of the Lebanese nationality. Brazilians of Lebanese origin are directly concerned..

Indeed, it is an opportunity for Brazilians of Lebanese origin who wish to benefit from this possibility, it is also a source of wealth for Lebanon to maintain strong ties with its diaspora in general.

What are the most promising sectors of the Brazilian economy today and in the near future?

Although it is now the seventh largest economy in the world, my country is going through a difficult period right now. This after experiencing a strong growth of 3.5% annually, Brazil is in recession since late 2014. Brazil remains the world’s fourth largest agricultural products and livestock exporter, we can observe this capacity in the integration of our products in the Lebanese market.

Brazil has the fourth largest shipbuilding industry, the fourth auto market and third in the world aviation industry in the Jets sector. We also have a promising military industry. Lebanon recently acquired our planes A-29 Super Tucanos Sierra Nevada and our armoured vehicles Guarani.

Excellency, what are the aspects that most appeal to you in Lebanon and in the Lebanese?

To answer this question, I would need four hours! (Laughs) In fact, the warm welcome my family and I get in Lebanon has continued to move me and make me feel like home. In general, the Lebanese have a well developed education in various fields, in addition, of course, to the well known fact that a large proportion of them speak at least three languages, something you do not often see in other countries.

 

Brasil-Brazil-Rio-de-Janeiro-Beach

In parallel with your busy schedule what are your hobbies? What makes you feel recharged and ready to go ?

As you say, my schedule is full ! So I don’t really have some free time for hobbies. However, I have a good Lebanese hobby : traditional Lebanese cuisine! (Laughs) During my short stay, I acquired the taste of Lebanese cuisine with its so varied and delicious dishes. Otherwise, nature replenishes and inspires me a lot. I enjoy walking outdoors and i’m trying to make it a daily habit.

What would be your best memory so far?

I’m especially grateful to have had the opportunity to discover my Lebanese roots that I only knew from afar. At every meeting, at every visit, I always keep an indelible memory. So it’s hard to classify all these beautiful experiences. I hope I will continue to experience these beautiful moments (Inshallah!) during the rest of my mandate in Lebanon.

What is the message you would send to young Lebanese?

Young people in this country have enormous potential. They are smart, talented, resilient. And they survive in conditions that are not always the best. So I tell them: never give up and always look forward!  It’s up to you to build the future of your country, Lebanon needs you so much!

Kamsyn March 2016

Follow:

@ItamaratyGovBr  @PARLASUR

More info:

http://www.itamaraty.gov.br

http://redebrasilcultural.itamaraty.gov.br/en/

 

FR

Le Brésil est un pays qui a toujours fasciné le Liban et les Libanais. Toutes les familles Libanaises vous diront qu’elles connaissent un parent proche ou éloigné qui s’y est installé. De ce pays luxuriant à la réputation d’Eldorado nous parviennent toujours de belles histoires de réussite, de soleil et d’aventure.

 

christ-the-redeemer

Prenons par exemple le Carnaval de Rio mondialement célèbre avec ses écoles de danse de Samba, le Football, sport national par excellence qui soulève la planète entière à l’occasion de chaque mondial libanais y compris; ou encore les joueuses de volley-ball seulement d’un fil vêtues et les apollons bronzés défilant sur les plages de sable fin de Copacabana, Ipanema ou encore Prainha beach.

La musique Brésilienne est aussi célébrée en toutes les langues : Césaria Evora, Bossa nova, The Girl of Ipanema, Henri Salvador et tant d’autres encore… Mais en dehors de l’image de Carte postale, le Brésil c’est aussi un pays immense avec tous les contrastes socio-économiques que cela engendre.

travels-best-beaches_ss_003

D’un côté les gratte-ciels puis l’Architecture urbaine et moderne d’une grande puissance économique inspirée par le style du grand architecte Oscar Niemeyer, de l’autre les favellas rudes et belles malgré tout qui dévoilent la profondeur de leurs entrailles et la condition des laissés-pour-compte du système qui essaye jusqu’à ce jour de leur trouver une solution.

Le Brésil c’est aussi des sentiments puissants qui vous prennent tout de suite. C’est alors la fête, l’amour de la vie et un optimisme malgré tout. Caipirinha, boisson alcoolisée avec sucre brun, lime et alcool de Cachaçà.

Mais aussi  « Saudade » la nostalgie et mélancolie typique du Brésil et des Portuguais qui n’a pas d’équivalent. Ce qui s’en rapprocherait serait le « Spleen » de Baudelaire, transporté sous les tropiques.

La forêt Amazonienne est quand à elle le poumon vert de notre planète.

En plusieurs points donc, Le Brésil et le Liban se ressemblent ne serait-ce que par la superposition des bienfaits de la Providence et de défis constants qui les suivent. Les Brésiliens comme les Libanais seraient-ils donc ces Alchimistes qui subliment leurs instants difficiles en moments magiques d’une poésie incomparable ?

capoeira-MN
La Capoeira

 

La Capoeira en est un exemple.  Forme de lutte violente à l’origine entre des esclaves aux mains enchainées à l’arrivée des galères ; ce style a muté en une danse aux mouvements acrobatiques et fluides accompagnés par une musique fraiche et rythmée.

Le Brésil est alors ce pays ami, pays-refuge où les Levantins d’abord puis Libanais ensuite se sont installés par vagues successives pour fuir les persécutions et la famine. Terre d’accueil, d’avenir et de progrès pour tous ceux qui espèrent y trouver et y insuffler par leur travail, le Beau, le Bon et le Bien.

C’est donc empreints de curiosité que nous avons rencontré Son Excellence Jorge Geraldo Kadri, Ambassadeur du Brésil à l’occasion de l’anniversaire de sa première année en poste au Liban.

HE Jorge Geraldo Kadri-Brasilian Ambassador in Lebanon- Portrait-Emile Issa- Feb 2016-2 C 2
SE Jorge Kadri Ambassadeur du Brésil au Liban Photo www.emileissa.com

 

Originaire de Zahlé, tenant amoureusement aux racines de son pays d’origine le Liban et proche des Libanais; c’est un Ambassadeur dynamique, chaleureux toujours ouvert à de nouveaux projets et de belles rencontres qui nous a reçu au siège de l’Ambassade du Brésil à Beyrouth.

En quoi le Liban est-il un pays important pour le Brésil?

Le fait de représenter le Brésil dans votre pays est un grand honneur et un privilège pour moi, car nous avons des relations très spéciales, basées sur une profonde amitié et sur des liens de sang, représentés par environ 6 à 8 millions de citoyens brésiliens d’origine libanaise. Ainsi, l’identité nationale et le développement de mon pays se sont largement appuyés sur la contribution des libanais émigrés au Brésil.

Je souhaite souligner que grâce à leur compétence, leur travail et leur culture, ils ont aide à construire une réalité socio-économique harmonieuse, tolérante, dynamique, intégrée et surtout, paisible.

Quels sont les points en commun partagés par nos deux pays?

Nous ne pouvons pas oublier que la présence des Libanais au Brésil a commencé à la fin du XIXème siècle, bien avant l’indépendance de votre pays. Tout au long du XXème siècle, le Brésil a reçu, les bras ouverts, des centaines de milliers de libanais qui s’y sont installés avec leurs familles. Ils ont aussi trouvé au Brésil des opportunités uniques de prospérité professionnelle, commerciale, industrielle, financière, politique et sociale.

De ce fait, la construction de l’identité nationale Brésilienne était basée en grande partie sur celle des libanais, avec une forte composante humaine, accueillante et chaleureuse. Comme les Libanais, les Brésiliens aiment fêter la beauté, la joie, la vie. Enfin, ce sont des peuples qui ont en commun une vraie joie de vivre « Alegria! »

Quels sont les projets phares sur lesquels le Brésil se tient aux côtés du Liban aujourd’hui?

Tenant en compte l’importante du Liban pour le Brésil, nous avons des projets concrets dans plusieurs domaines : politique, consulaire, commercial, culturel, éducatif, parmi d’autres. Je tiens à souligner par exemple la création du Conseil d’affaires libano-brésilien, qui réunit des hommes et des femmes d’affaires des deux pays pour enrichir les relations bilatérales et promouvoir le commerce et les investissements mutuels.

Dans le cadre d’un accord avec les pays du Mercosur, nous sommes dans une première étape qui a comme but de conclure un accord de libre-échange entre le Liban d’un côté, et l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, L’Uruguay et le Venezuela de l’autre.

Pour la première fois, une société de construction Brésilienne, Andrade Gutierrez a remporté un appel d’offres public international pour l’exécution de la construction du barrage de Janna. Il est sensé être le deuxième plus grand barrage du Liban et permettra de produire jusqu’ à 140 MW d’électricité. Il alimentera également le pays de 95 millions de mètres cubes d’eau.

Dans le domaine politique, lors de la visite du Ministre des Affaires Étrangères et des émigrés, M. Gebran Bassil, au Brésil en Juillet 2014, trois accords internationaux bilatéraux ont été signés : un protocole d’entente pour l’établissement de consultations politiques; un accord qui facilitera l’octroi de visas touristiques et d’affaires valables pour 3 ans (qui n’était auparavant que de 3 mois); et un accord sur l’exemption de visas pour les titulaires de passeports officiels.

Notre Ministre des Affaires Étrangères M. Mauro Vieira, et aussi venu au Liban en visite officielle en Septembre dernier, où il a rencontré le Premier Ministre Tammam Salam, le Ministre Gebran Bassil et le président de la Chambre des députés, M. Nabih Berri, pour renforcer le soutien du Brésil à la stabilité et au développement du Liban, renforçant la position de notre pays en tant que partenaire principal du Liban en Amérique Latine.

D’ailleurs, le Centre Culturel Brésil-Liban à Beyrouth, qui est le principal lieu de services de coopération et d’actions culturelles de notre Ambassade, a compté en 2015 plus de 530 enregistrements pour des cours de Portugais ou des ateliers de danse, de gastronomie et de capoeira. J’invite vos auditeurs à Beyrouth à nous rendre visite au Centre Culturel à Achrafieh (rue Mar Mitr), où nos avons plusieurs activités hebdomadaires.

Finalement, je tiens aussi à mettre en évidence le rôle joué par la Force intérimaire des Nations Unies au Liban, la FINUL. Le Brésil est fier d’avoir pris en 2011 le Commandement des forces maritimes de la FINUL, jouant ainsi un rôle important en faveur de la stabilité de ce pays. En face de nombreuses menaces à la paix et à la sécurité régionale, notre engagement à la FINUL n’a jamais été plus fort.

Dans quelques jours notre Ministre de la Défense M. Aldo Rebelo viendra à Beyrouth en visite officielle à l’occasion de la passation de commandement du navire Amiral de la FINUL.

 

Brasil-Brazil-Rio-de-Janeiro-Beach

Il existe une communauté de descendants de libanais très importante au Brésil. Presque deux fois plus nombreuse que les libanais vivant au Liban. Récemment un projet de loi a été voté par le Parlement Libanais suite à l’action de sensibilisation de la  Fondation Maronite dans le Monde et des partenaires locaux afin de faciliter le recouvrement de la nationalité Libanaise, les Brésiliens d’origine libanaise sont donc concernés

Effectivement, c’est une opportunité pour les Brésiliens d’origine Libanaise qui le souhaitent de pouvoir bénéficier de cela, c’est aussi une source de richesse pour le Liban de maintenir des liens solides avec sa diaspora.

Quels sont les secteurs les plus prometteurs de l’économie Brésilienne aujourd’hui et dans le futur proche ?

Bien qu’il soit aujourd’hui la septième économie du monde, mon pays passe par une période difficile en ce moment. Ceci après avoir connu une forte croissance de 3,5% par an, le Brésil est entre en récession depuis fin 2014.

En dépit de cela, le Brésil reste le quatrième plus grand exportateur mondial de produits agricoles et de bétail, ce que nous pouvons remarquer par notre capacité d’insertion de produits sur le marché libanais.

Le Brésil possède la quatrième industrie de construction navale, le quatrième marché d’automobiles et la troisième industrie aéronautique dans le secteur des jets au monde.

Nous avons aussi une industrie militaire prometteuse. Récemment le Liban a acquis nos avions A-29 Super Tucanos Sierra Nevada et nos Véhicules blindés Guarani.

Excellence, quels sont les aspects qui vous plaisent le plus au Liban et chez les Libanais?

Pour bien répondre à cette question, j’aurai besoin de quatre heures! (rires) En fait, l’accueil chaleureux que ma famille et moi recevons au Liban n’a jamais cessé de m’émouvoir et de me faire sentir comme si j’étais chez moi.

En général, les Libanais ont une éducation bien développée dans divers domaines, en plus, bien sûr, du fait bien connu qu’une grande partie d’entre eux parlent un minimum de trois langues, chose que l’on ne croise pas souvent dans d’autres pays.

En parallèle à votre emploi du temps chargé quels seraient vos hobbies ? Qu’est-ce qui vous ressource ?

Comme vous le dites, mon emploi du temps est bien chargé! J’ai donc peu de temps libre pour des hobbies. Cependant, j’ai un hobby bien Libanais : celui des repas traditionnels! (rires) Durant mon court séjour, j’ai acquis le goût de la cuisine Libanaise avec ses plats si variés et succulents. Autrement, la nature et la paix qu’elle inspire me ressourcent beaucoup. J’aime bien y marcher tout en essayant d’en faire une habitude quotidienne.

Quel serait votre meilleur souvenir à ce jour ?

Je suis surtout très reconnaissant d’avoir eu l’occasion de venir découvrir mes racines libanaises que je ne connaissais seulement que de loin. A chaque rencontre, à chaque visite, je garde toujours un souvenir indélébile.

Il m’est donc difficile de classer toute cette belle expérience. J’espère que je continuerai encore à vivre ces beaux moments, (Inshallah!) pendant le reste de mon mandat au Liban.

Quel est le message que vous souhaiteriez faire parvenir aux jeunes Libanais ?

Les jeunes de ce pays ont un potentiel énorme. Ils sont intelligents, doués, persévérants. Et ils survivent dans des conditions qui ne sont pas toujours les meilleures. Je leur dis donc : ne renoncez jamais et toujours de l’avant. C’est à vous de construire l’avenir de votre pays. Le Liban a tant besoin de vous!

 

Kamsyn Mars 2016

Suivre

@ItamaratyGovBr     @PARLASUR

Pour plus d’infos:

http://www.itamaraty.gov.br

http://redebrasilcultural.itamaraty.gov.br/en/