Jean Van Hamme, l’Inlassable Créateur

largo-winch-bd-volume-3-simple-3227

Connu pour ses scénarios de Bandes dessinées, dont les célèbres  Largo Winch  (adapté au cinéma) et  Thorgal, le romancier et scénariste belge Jean Van Hamme était présent cette année au Salon du livre Francophone du Biel à Beyrouth. Kamsyn est ainsi allé à sa rencontre pour un Entretien Exclusif. A près de 78 ans, il abandonne donc la BD afin de se mettre à l’écriture de pièces de théâtre.

img-3956-copie_large
Jean Van Hamme      Photo DR

Ce changement ressemble furieusement à celui qui l’a poussé à démissionner de son emploi de directeur des appareils ménagers du groupe Philips. «J’écrivais déjà comme un hobby, des nouvelles et des scénarios de BD », raconte Jean Van Hamme. « A un certain moment j’ai réalisé que je me trompais de vie alors qu’on me proposait un poste au Mexique.

daniel-fouss-comicsartmuseum-jean-van-hamme_large
Jean Van Hamme   Photo DR

Je suis donc passé d’écrivain amateur à professionnel en démissionnant. D’abord en me concentrant sur les romans, puis en 1976 avec Thorgal les BD ont commencé à bien marcher. J’avais déjà 37 ans à l’époque, et beaucoup de temps perdu à rattraper ».

thorgal-bd-volume-25-simple-10518

Le personnage de Largo Winch arrive en 1977, « après une nuit blanche dans un hôtel de la sixième avenue à New-York, mais c’est une autre histoire »glisse-t-il malicieusement. « Je sortais d’une multinationale donc je connaissais bien les rouages, déjà. Mais il fallait que le héros provoque l’empathie des lecteurs, et tous les lecteurs, quel que soit leur âge ou leur sexe, adorent les histoires de princes et de princesses, surtout quand ils habitent une république ! Il fallait un prince moderne, très riche, jeune, beau et non-conventionnel sans être anarchiste.

Il hérite donc de son père mais a été adopté, aussi il fallait un caractère pas tellement en accord avec les conventions de la société afin de réveiller l’empathie du côté rebelle des lecteurs. »

9782800159522_cg

Largo Winch est d’abord le sujet de romans avant d’être adapté en bande dessinée en 1990 par les éditions Dupuis. Le vingtième tome, « Vingt secondes » paru en 2015, est le dernier scénarisé par Jean Van Hamme, mais les éditions Dupuis ont annoncé à sa sortie que le nouveau scénariste de la série sera Eric Giacometti, ancien journaliste et auteur de thrillers.

couv_401

Ces dix dernières années, l’auteur a abandonné une à une ses séries BD, Thorgal en 2006 et XIII en 2007. « J’ai l’impression d’être arrivé au bout de mes possibilités d’amusement, et le monde de la BD actuel m’ennuie »confie-t-il avec simplicité. « J’ai donc décidé de tout arrêter, sauf peut-être Black & Mortimer pour un autre album mais je ne l’ai pas fait depuis des années. Maintenant j’écris des pièces de théâtre, je suis de nouveau un petit débutant et je m’amuse beaucoup plus ».

Mais derrière son côté ouvert et bon vivant, se cache aussi un grand travailleur, perfectioniste soucieux de chaque détail. Son parcours exceptionnel a ainsi été courroné par une multitudes de Prix dont la distinction prestigieuse de Commandeur des Arts et des Lettres en 2011

sans-titre3_large
Jean Van Hamme    Illustration

Sa première pièce, pas encore jouée, a un côté très polar, Agatha Christie, et la seconde qu’il est en train d’écrire se passe dans un cabinet ministériel. « C’est à propos de tous les petits coups bas qui se trament dans les cabinets. Bien entendu, je me suis documenté auprès de deux ministres. En Belgique, contrairement à la France, nous avons des administrations différentes qui se retrouvent parfois en opposition donc on se tire facilement dans le dos tout en formant un front uni face au people ».

xiii-tome19

Cette année constitue sa troisième visite du Liban qu’il affectionne tout particulièrement. Venu, à chaque fois seulement quelques jours, sa première visite date de 1966 soit à l’époque de l’âge d’Or du pays.

Ensuite, il a pu constater à regret les dommages causés par la guerre civile lors de son retour en 1995 pour l’une des premières éditions du Salon du Livre Francophone. Amateur de bonnes tables et fin gastronome il termine en riant « La seule chose dont je suis certain dans votre pays, c’est qu’il me fait grossir ! »

 

kamsyn-2